Thomas Stanley, 1er comte de Derby

Thomas Stanley, 1er comte de Derby, également appelé (1459-85) 2e baron Stanley, (né vers 1435 — décédé le 29 juillet 1504, Lathom, Lancashire, Angleterre), une figure éminente de la dernière étape des guerres des Roses en Angleterre.

Arrière-petit-fils de Sir John Stanley (mort vers 1414), qui créa la fortune de la famille Stanley, Thomas Stanley commença sa carrière comme écuyer du roi Henri VI en 1454. À la bataille de Blore Heath en août 1459, Stanley, bien qu’à portée de main avec une grande force, ne rejoint pas l’armée royale, tandis que son frère William se bat ouvertement pour York. En 1461, Stanley est nommé juge en chef du Cheshire par Édouard IV, mais 10 ans plus tard, il se range du côté de son beau-frère Warwick lors de la restauration lancastrienne. Néanmoins, après la chute de Warwick, Édouard IV nomme Stanley intendant de sa maison. Vers 1482, il épouse Margaret Beaufort (sa deuxième épouse), mère de l’exilé Henri Tudor (le futur Henri VII).

Stanley fut l’un des exécuteurs testamentaires d’Édouard IV et fut d’abord fidèle au jeune roi Édouard V. Cependant, il acquiesça à l’accession de Richard III et conserva sa charge d’intendant, évitant ainsi l’empêtrement dans la rébellion (1483) au nom d’Henri Tudor dans laquelle sa femme était profondément impliquée. Il a été nommé connétable d’Angleterre et a obtenu la possession des domaines de sa femme avec la charge de la garder en sécurité dans un endroit secret à la maison. Richard III ne pouvait pas se permettre de se quereller avec un noble aussi puissant, mais il devint méfiant lorsque, au début de 1485, Stanley demanda la permission de se retirer dans ses domaines du Lancashire et, au cours de l’été, Richard demanda à Stanley d’envoyer son fils Lord Strange à la cour comme otage. Après le débarquement d’Henri Tudor, Stanley a trouvé des excuses pour ne pas avoir rejoint le roi. Le matin de Bosworth (22 août), lorsque Richard a convoqué Stanley pour le rejoindre, il a reçu une réponse évasive et a ensuite ordonné l’exécution de Lord Strange, bien que son ordre ait été négligé et que Strange se soit échappé. Après la bataille de Bosworth Field, Stanley, qui n’avait pris aucune part aux combats, plaça la couronne sur la tête d’Henri. Henri VII le confirma dans toutes ses fonctions et le créa comte de Derby. Son fils George étant décédé en 1503, son petit-fils Thomas lui succéda en tant que 2e comte de Derby.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.